►► Etape 4a

ETAPE 4 : VEZELAY – SAINT PALAIS

Cette étape, la plus longue de mon parcours (près de 900km), part de Vézelay dans l’Yonne (région Bourgogne-Franche Comté) et doit rejoindre la commune basque de Saint-Jean-Pied-de-Port, au pied du Col de Roncevaux dans les Pyrénées-Atlantiques (région Nouvelle-Aquitaine). A partir de Vézelay, j’emprunte donc la Via Lemonicensis (voie de Limoges) jusqu’à Saint-Jean-Pied-de-Port (Donibane Garazi en basque). En fait, à partir de Saint-Palais j’ai pris une autre direction, pour rejoindre le Camino del Norte en Espagne (Etape 5). Pour des raisons de commodité de lecture sur le site, cette longue étape est découpée en trois sections : 4a, 4b, 4c.

Section 4a : VEZELAY – LA CHATRE (du 6 mai au 15 mai)

 
 Journal

6 mai : De Vézelay à Le Chemin (Anthien)
Hier, une soirée très conviviale avec Éric, l’hospitalier, 2 Hollandaises, 1 Français et 2 Allemands. Enfin des pèlerins! Ce matin, office de bénédiction à la cathédrale (très émouvant : j’ai versé ma petite larme). Puis il a fallu se mettre en route. Maria est partie, puis Christie, et moi je voulais faire une petite étape. Finalement, j’ai rattrapé Christie et nous avons rattrapé Maria et nous sommes restées ensemble. Il a plu toute la journée et c’est avec des chaussures comme des piscines que nous sommes arrivées au gîte donativo qu’elles avaient réservé au hameau Le Chemin. Après une bonne douche et un thé, nous avons décidé de cheminer à trois…

7 mai : de Le Chemin (Anthien) à St-Révérin
Quel endroit idyllique pour le pèlerin que ce gîte de l’Esprit du Chemin. Encore un endroit où on est reçus comme des invités. Mais c’est sous la pluie que nous repartons pour une étape de 31 km que nous ramenons à 26 km grâce au GPS de Maria. Avec Christie, nous formons à 3 une bonne équipe. Elles ont les bonnes adresses et un très bon descriptif dans leur guide. J’ai la langue. Ce 7 mai, élections, mais nous ne trouvons aucun café ouvert pour la pause. Heureusement la pluie a cessé depuis midi. Un chauffeur de taxi compatissant nous a offert du thé. A 16h30, nous arrivons au gite de St-Révérien : il y a du monde, Belges, Hollandaises et un Français. Un coin épicerie avec prix sur les produits est à disposition pour faire le repas et demain, l’hospitalier laïc nous apporte du pain pour le petit déjeuner. On ne peut ‘révérien’ de plus!!! Après le repas, Édouard nous dit que Macron est président…

8 mai : de St-Révérin à Le-Breuil (Prémery)
Après une bonne nuit, Gérard, l’hospitalier nous apporte le pain frais pour le petit déjeuner. Aujourd’hui, nous partons tous ensemble pour une petite étape de 15 km pour le prochain donativo “Un pas à la fois”, créé en avril 2017 par Chantal (parisienne) et Denis (québécois ) qui se sont connus il y a dix ans sur le chemin. Nous sommes arrivés vers midi et l’après-midi est consacrée au repos, à la mise à jour du retard dans les envois et à la mise en commun des ressources matérielles et immatérielles de chacune pour la suite du chemin. Tout le monde (à part Christie) voudrait aller à Santiago mais par divers chemins. Demain, belle étape de plus de 30 km vers Nevers.

9 mai : de Le-Breuil (Prémery) à Nevers
Ce matin, réveil à 6h, petit-dėj. à 6h30 et départ pour nos 35km à 7h15. Ciel moyen mais beau temps annoncé. Découverte de la douce campagne nivernaise aux petits villages désertés et aux immenses pâturages à bovins. Après Guérigny, nous verrons des champs de colza et de plantes fourragères parsemés de bleuets et de marguerites. Les vaches laisseront peu à peu la place aux chevaux et les belles propriétés font leur apparition. Arrivée à notre hébergement donativo à Nevers à 16h. A table, ce soir, une bouteille de Cahors, l’Étoile de Compostelle…

10 mai : de Nevers à St-Parize-le-Châtel
Étape courte (21 km ) avec visite de la cathédrale de Nevers pour commencer : une explosion de couleurs ! Clarté réveillée par le beau soleil matinal, jeux de lumières sur les sols et les murs : une merveille. Avant cette visite, belle rencontre avec un épicier marocain qui a accepté de nous faire cuire les oeufs que nous lui avons achetés. Puis, vers 11 h, nous nous sommes mises en chemin : que du goudron et en plus nous avons longé pendant 2 heures le circuit automobile de Magny-Cours. Ça ne colle vraiment pas avec le pèlerinage ! Arrivée à notre gîte municipal de Saint-Parize-le-Châtel vers 16h15. Installation puis visite de la magnifique crypte romane de l’église avec chapiteaux sculptés à hauteur des yeux. Repas de filles avec pâquerettes dans la salade de betteraves. Une belle journée…

11 mai : de St-Parize-le-Châtel à Le Veurdre
Il fait moins beau ce matin, ciel bien nuageux pour cette petite étape de 20 km. Encore de la route. Quelques moutons et des chevaux dans une campagne paisible mais bien éventée. Pour preuve, ce magnifique moulin du XIXème au lieu-dit… les Eventées. Quelques courses à Saint-Pierre-le-Moûtier, où nous avons rencontré un autre équipage pour Compostelle et la pluie. En début d’après-midi, passage de l’Allier et arrivée en Auvergne, peu avant Le Veurdre, terme de notre étape. Installation au gîte municipal, spacieux mais non chauffé.

12 mai : de Le Veurdre à Ainay-le-Château
Départ à 7h20 (photo du clocher à l’appui) pour une grande étape de 35km. Le Veurdre, petite ville sinistrée, a eu un passé plus glorieux. C’était un port sur l’Allier d’où partaient les gabares emportant les barriques de vin vers Paris. La région était effectivement viticole et il ne reste que deux producteurs. C’est actuellement le point de séparation en Auvergne de la voie du Puy et de la voie de Vézelay. Temps pluvieux et chemins herbeux : nous avons été vite mouillées. Passage dans des bourgs assez déserts mais belles propriétés et nature verdoyante. Sur les 10 derniers km, panachage d’averses et de soleil. Arrivée au gîte pèlerin d’Ainay-le-Château à 17h. où Yonel et Martine, les hospitaliers nous ont accueillies avec une bière bien fraîche. Comble du luxe : lave-linge et sèche-linge !!!

13 mai : de Ainay-le-Château à St-Amand-Montrond
Il est 8 h, il faut beau. Yonel nous emmène sur le chemin par les rives de la Sologne et les remparts. Nous quittons l’Allier pour le Cher à travers un chemin tantôt herbeux, tantôt goudronné. Après Charenton-sur-Cher, nous longeons le canal du Berry. Le ciel se charge de nuages et nous arrivons à Saint-Amand-Montrond trempées sous la pluie et les pèlerines ! Nous passons près d’un petit théâtre, on nous promet un tarif pèlerin. Chiche ! On y va… Mais auparavant, installation au Foyer des Jeunes Travailleurs dans des chambres individuelles tout confort avec grande salle de bain. Je dors jusqu’à 19h, pour être en forme ce soir et la grande étape de demain.

14 mai : de St-Amand-Montrond à Le Châtelet
Journée exceptionnelle : il n’a pas plu et nous avons même pu nous allonger dans l’herbe pour la pause ! 28 km de pâtures, de forêts de grands chênes bordées d’orchidées blanches. Passage de plusieurs gués bien aménagés. A 14h30 nous arrivons à notre gîte : chambres d’hôtes avec baignoire, draps et serviettes, repas déjà prêt dans le frigo que nous partagerons ce soir avec Josh et Kic (2 des Hollandais que nous avons rencontrés à St-Amand hier). Je vais me sentir un peu étrangère ce soir… mais il y a 2 bouteilles de vin!

15 mai : de Le Châtelet à La Châtre
C’est l’été ! Sortie du Châtelet à 7h30 pour une étape de 32 km. Petite brume matinale qui floute le paysage, féerique ! Belles propriétés, noms des champs affichés sur des portails en bois, traversée d’un pittoresque petit village de potiers, Les Archers. Paysage ondoyant et vallonné, chacune chemine pour elle-même : nous nous retrouvons aux pauses. Pas grand monde, d’ailleurs les Hollandaises sont persuadées que la France est un pays de facteurs, car on ne voit qu’eux sillonner la campagne dans leur voiture jaune! À la Châtre, arrivée au presbytère après avoir dépassé le musée George Sand. Installation dans des locaux vieillots mais jardin accueillant. Tout est complet et on fait connaissance d’un nouveau pèlerin, Gérald qui vient du Loiret.


Fin de la section 4a de l’étape 4

Photos de l’étape 4a
(diaporama automatique en fondu enchaîné
)