►► Etape 3

ETAPE 3 :  GY – VEZELAY  (du 30 avril au 05 mai)


 Journal

30 avril : de Gy à Gray
Étape beurk au début : la voie de Vézelay intéresse bien moins les gens que celle du Puy-en-Velay. Entre Gy et Choyes, plus de balisage. Le guide le dit : “… le balisage s’arrête, suivre une clôture et rejoindre une petite route goudronnée pour arriver à Choyes.” Environ 4 km !!! Ensuite le balisage est très bien fait. Paysage monotone de champs parsemés de petits bois. Beaucoup de routes à traverser ou à longer. Puis le chemin devient forestier et beaucoup plus agréable. Arrivée chez Marie qui part de Conques la semaine prochaine…

1er mai : De Gray au Château de Rosières
Il a plu ! Toute la nuit ? En tout cas, le ciel ce matin est chargé de 50 nuances de Gray. En sortant d’Arc-lès-Gray, pas mal de verdure, des champs de colza et un chemin bien boisé et parfois coupé par des arbres tombés. Arrivée à Nantilly, magnifique lavoir (je ne m’en lasse pas !).

Des surprises : 2 biches, 1 écureuil, un panneau de chemin de fer rétro et… une accordéoniste, une charmante Elise. Mais où sont les pèlerins et les gens en général ? Par contre, je savais, d’après le guide, que ce tronçon comportait 3 passages critiques avec chiens agressifs. Je me suis préparée psychologiquement et j’ai passé les 2 premières fermes sans problème majeur (chiens furieux mais attachés). La traversée de la 3ème ferme a été beaucoup plus périlleuse : une meute derrière enclos, et trois mâtins en liberté me sont accourus derrière. J’ai pris mon courage à deux mains et les 2 bâtons et j’ai fait face. Je ne veux plus revivre ça ! Enfin la forêt et le château de Rosières (15ème siècle). J’ai une chambre tendue de toile de Jouy, je suis seule et j’ai accès à toutes les pièces. Me voici châtelaine d’un soir.

2 mai : du Château de Rosières à Til-Châtel
Il pleut : guêtres, pèlerines (les deux : allez, on cogite un peu!), limaces, escargots de Bourgogne et même une petite ampoule au talon droit sont de sortie. Eh oui, j’ai quitté la Franche-Comté, ça se voit aux clochers et aux lavoirs. Petite épreuve aujourd’hui : passer le gué de La Venelle avant de passer sous l’autoroute. Ce soir, je suis revenue à la civilisation puisque je dors à l’hôtel à Is/Tille. C’est une mignonne petite ville cernée d’eau. J’ai fait mes courses au Colruyt, une chaîne de magasins belge…

3 mai : d’Is-sur-Tille à Chanceaux
Journée bizarre! Très bon petit déjeuner, harnachement anti-pluie, sac qui pèse une tonne because emplettes la veille, ampoule au pied. Sortie d’Is-sur-Tille en sous-bois avec zones dangereuses. Au fait, c’est l’Ignon qui passe à Is et pas du tout la Tille! De Dienay à Tarsul, je décide de prendre la route pas très fréquentée et plus praticable pour mon pied. A Tarsul, (abri offert ainsi qu’un verre de vin et un café), je téléphone pour la nuit. Ce sera à Chanceaux (9 km plus loin).

4 mai : de Chanceaux à Cussy-les-Forges
Chanceaux – Flavigny-sur-Ozerain en voiturette, puis Pouillenay (soit environ un total de 30 km en voiture). Puis Bourbilly – Cussy-les-Forges (soit 23 km à pieds). Eh oui, j’ai triché et ce pour des raisons logistiques : hébergements trop coûteux et rares. J’ai quand même pu visiter Flavigny-sur-Ozerain, ce superbe village où on fabrique les bonbons à l’anis. Après le Châtillonnais et l’Auxois, j’ai cheminé dans le Morvan. C’est beau, mais ça monte et ça descend…

5 mai : de Cussy-les-Forges à Vézelay
Lever à 6h. Petit déj. à 6h30. Départ à 7h. Heureusement, car 30 km de montée et de descente dans de beaux endroits. Mais beaucoup de boue, de pierres et pas assez de balises, mais du soleil. Et peu après une montée d’une raideur indécente: Vézelay et l’accueil au Centre Ste Madeleine par un hospitalier. On se sent enfin aidée ! C’est un régal après 10 heures de marche.

Fin de l’étape 3      >>> Vers l’étape 4
Photos de l’étape 3
(diaporama automatique en fondu enchaîné)